Les 21 objets d’un été léger

Été 2018

« Pour vivre heureux vivons léger »

Telle est la devise du Journal Minimal. Depuis un an j’avais pris cette phrase uniquement dans son sens minimaliste. Et j’avais depuis bientôt un an limité mes affaires à 43 objets. Cet été je choisis d’explorer cette maxime au sens premier du terme, c’est-à-dire au sens de légèreté. Parmi mes 43 objets, j’en ai sélectionné 21 pour toutes les vacances, avec comme seule idée celle de faire léger.

Tout dans un seul sac

Déjà c’est la base: que tout ne tienne que dans un seul sac. Mon tout premier objet est donc mon sac à dos Patagonia 20 litres ultra léger. Viennent immédiatement carnet et stylo qui ne me quittent jamais. On est déjà à 3 objets. 2 t-shirts plus mon t-shirt de running, oui j’avoue c’est du grand luxe. 1 short, 1 maillot et ma fidèle fouta. Fouta qui reste de loin mon objet préféré tant elle est polyvalente. Je l’avais achetée sur le marché de Saint-Tropez, on est minimal bobo, ou on l’est pas! Avec mes chaussures de trail on est déjà à 10 objets et à peine 1 kilo!

Peu de choses et beaucoup de plaisir

Viennent maintenant les petits à côté qui font du bien: mes 3 paires de chaussettes, ma brosse à dent et son petit pot de dentifrice sec en poudre (home-made), parfum, lunettes de soleil, pantalon, poncho pour le vent et la pluie à 3000m d’altitude c’est autant du confort que de la sécurité. Ajoutons mon téléphone. Sur l’image il est ouvert à la page du Journal Minimal #must 😉 Et nous voilà donc à 19 objets pour l’été.

Même avec peu il reste du superflu

Voilà maintenant les 2 objets parfaitement accessoires qui ne m’ont toujours pas servi après 10 jours de vacances: 2 caleçons. Oui je sais que ça va faire débat! Mais un short l’été est ma principale tenue. Rajouter un caleçon dessous ne présente aucun intérêt. Alternant avec un maillot de bain, et dormant nu, les caleçons sont parfaitement superflus.

À aucun moment de ces 3 semaines, une en randonnée en altitude, 1 en moyenne montagne et une en mer, je n’ai l’impression de manquer de quelque chose. Ni bien entendu de me priver. J’ai déjà trouvé et lu 3 livres en refuge et gîtes: le récit du Vendée Globe d’Yves Parlier, Salambo de Flaubert et « Écoutez nos défaites » de Laurent Gaudé.

Gagner du poids c’est aussi gagner du temps

Au final 21 objets, 100g chacun pour faire 2,1kg et passer un été léger. Et le résultat de tout ça c’est: 15 minutes pour faire mon sac au depart de Paris, 2 minutes pour le faire chaque matin, 1mn pour le défaire chaque soir, 3 secondes pour le ranger dans le train, 1 seconde pour le mettre sur mon dos et partir en marchant. Tranquillement. Donc au final un gain de temps inouï chaque jour et chaque semaine de ces maxi-vacances!

Non vraiment, plus ce serait trop!